Carnet de balade

  • MIMIVIRE, le système immunitaire des virus géants

2016-03-02 MimivirusImpressionnante découverte que celle publiée par Didier Raoult et Bernard La Scola qui travaillent à l’université d’Aix-Marseille. Après la découverte des virus géants en 2003, celle des virus, appelés virophages, qui parasitent d’autres virus en 2008, et la résistance de certains virus aux virophages (2014), ils viennent de démontrer avec leur collègues l’existence d’un système équivalent au CRISPR/Cas9 désormais bien connu (Levasseur et al, Nature, 2016). C’est donc un nouveau genre de système immunitaire qui se révèle, d’abord chez les bactéries puis chez les virus, avec des bases similaires. Ce système immunitaire n’est pas basé sur des cellules comme chez les eucaryotes complexes, mais sur le matériel génétique et des enzymes : l’incorporation d’un fragment de l’ADN de la cible suffit à l’organisme pour induire la dégradation du matériel génétique de la cible en question, en exploitant une enzyme qui découpe l’ADN. C’est donc bien un système de type CRISPR/Cas9 qui a été découvert chez les virus par cette équipe française, et baptisé MIMIVIRE. Il se pourrait que MIMIVIRE soit bientôt exploité, comme le CRISPR/Cas9, dans la modification de génomes, y compris le nôtre.

  • Ce que la science et la philosophie doivent aux chrétiens d’Orient du VIIIe siècle

Au détour de la lecture d’Une histoire de la biologie de Michel Morange, je note cette phrase dans le chapitre Le Moyen Âge et la science arabo-musulmane: « À cette phase sombre, il faut opposer une phase claire qui est l’extraordinaire échange culturel qui s’opère, d’abord du monde grec et latin au monde arabo-musumlan, souvent par l’intermédiaire des chrétiens (nestoriens) de Syrie dès le VIIIe siècle (…) » Sauver les chrétiens d’Orient, et en particulier de Syrie, aujourd’hui, c’est sauver ceux par qui nous avons découvert Socrate, Platon, Aristote, Pythagore, Thalès, et bien d’autres. Nous leur devons bien ça.

Publicités
Carnet de balade